- - - - - - - - - - - - - - - - -

Mineiro

Le Mineiro est un bar-restaurant fréquenté par la petite bourgeoisie artiste de Rio dans le quartier de Santa Teresa. Malgré l’environnement réputé dangereux, c’est un local sans porte et béant sur la rue, sans gardien ni surveillance, dont le rideau de fer n’est abaissé que tard dans la soirée.

En contrepoint du travail sur les enclaves résidentielles fermées (Barra), la série interroge l’ouverture improbable, et la frontière invisible entre intérieur et extérieur.

Le bar accueille le photographe et lui tient lieu de boîte à lumière pour prendre des portraits des habitués, immobiles au seuil de la loja, sur fond de nuit.
La rue nocturne, sur l’image, se transforme en décor. Réalité, toile peinte ? Idéal à coup sûr menacé : celui d’espace public, lieu familier et d’imprévu, d’intention et de hasard, de confiance et de risque.

2006-2008
18 photographies couleur
tirages encres pigmentaires, 82 x 145 cm

 

/